Il n’y a qu’une façon de bien découvrir un pays: avec ses papilles gustatives. La cuisine vietnamienne regorge de couleurs et de saveurs ! Elle peint la diversité culturelle de ce petit pays au multiples face. La fraîcheur et le parfait équilibre des plats sont les premières caractéristiques de cette gastronomie variée.

L’Histoire dans les assiettes

Comme pour sa culture, la cuisine vietnamienne a pioché ses saveurs dans les influences extérieures. Les sauces de soja fermentées, l’anis étoilé et le clou de girofle rappellent la culture chinoise installée avec les invasions successives. Le Viêt Nam est l’un des seuls pays d’Asie où l’on mange notre fameuse baguette, qui s’explique par l’occupation française en Indochine. 

En plats du jour, nous avons…
DSC_0142

Plats typiques du Sud Vietnam au Restaurant Cô Nguyễn Kitchen à Saïgon

Tout voyage culinaire au Viêt Nam devrait impérativement commencer par une soupe dégustée pour le petit-déjeuner. La soupe «Phó» est particulièrement réputée dans le Nord. Traditionnellement préparée avec du bœuf, elle connait des variantes avec du poulet ou des crevettes. Elle se compose ainsi du bouillon dans lequel des carcasses de bœuf ont mijoté pendant plusieurs heures, des nouilles de riz et des légumes

Thon, crabes, crevettes, palourdes, poissons de mer ou d’eau douce: du Mékong à la baie de Ha-Long, le Viêtnam compte énormément de choix ! 

Autre met connu, le riz vert. Il est récolté avant d’être assez mature et il n’est pas séché, à la différence du riz, qui est exporté à l’étranger. Ce riz gluant est alors mélangé avec des colorants afin de lui donner cette couleur verte. Il est très bon accompagné de fruits ou de gâteaux.

Pour ce qui est des sauces et des assaisonnements, on retrouve le Nuoc-mam. Cette célèbre sauce signifie «eau de poisson».

Nuoc NamEn effet, pour obtenir cette sauce, il faut laisser fermenter des poissons avec, parfois, de la viande, dans des cuves remplies de saumure (solution faite d’eau et de sel) pendant environ un an. Sont ajoutés du sucre et du piment pour compléter sa confection.

Les piments rouges se trouvent essentiellement au milieu des tables des régions centrales. Mais ce sont les herbes fraîches qui sont souvent consommées.

…Et pour le côté sucré…

Les gâteaux, traduits par le mot Banh se trouvent sous plein de formes: Banh Loc, Banh Goi, Banh Trang, Banh Xeo, etc… Ils peuvent être faits de farine de riz, de riz gluant ou de purée de légumes, puis farcis de viande, de légumes, de crevettes, d’arachides, de fruits séchés ou de purée de soja sucrée, avant d’être frits, cuits à la vapeur ou dans une papillote de feuilles de bananier.

café viet

Le thé vert est la boisson nationale mais le Ca-Phê (café) est aussi commun. Très fort et très épais, il est adouci avec du lait condensé sucré.

Bon plan veggie

Pour les végétariens, repérez par vous-même les pancartes ou les flèches avec l’inscription « Cơm cháy » qui signifie « restaurant végétarien ». Ils ne sont généralement pas dans les rues touristiques mais plutôt cachés, dans les coins proches des bouddhistes, les plats végétariens faisant partie intégrante de leur culture .

Je vous laisse quelques recettes de ces plats typiques (dont un végétarien) à faire chez vous !

Chuc an ngon ! Bon appétit !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s