Premier arrêt de notre projet, Hanoï est la capitale du Viêt Nam. Elle se trouve au nord du pays, sur les rives du Delta du fleuve Rouge (Sông Hồng, en vietnamien). Elle est la deuxième ville la plus peuplée du Viêt Nam, après Hô-Chi-Minh-Ville, située à 1 760 km au sud. En 2010, les 1 000 ans de sa création étaient célébrés. Elle représente le lien entre le passé et la modernité, et marque l’empreinte vietnamienne au cœur des différentes guerres de culture.

Le déploiement du dragon

a73afa5bbc04b97e70fc6d4462639956

Hanoï alors appelé Dai La devient la capitale de l’Empire, en 1010. Le roi Ly Thai To décide de transférer la capitale dans cette ville pour sa place géographique. Il expliquera dans l’édit royal sur le transfert de la capitale que: 

« Sa position évoque celle d’un dragon levé, d’un tigre assis, elle est à égale distance des quatre points cardinaux et correspond à l’orientation favorable des monts et des fleuves…Tout y est florissant et prospère. C’est le plus beau site où se rassemblent hommes et richesses provenant des quatre points cardinaux »

Et c’est tout simplement qu’elle changera de nom pour Thang Long (signifiant littéralement « le dragon qui prend son envol ».

Elle ne perdra ce titre que durant le règne de la dynastie des Nguyen, déplaçant le cœur politique du Viêt Nam à la Cité Impériale de Hué. Mais elle redevient, dès la formation de l’Indochine française, la capitale jusqu’à aujourd’hui.

Après plusieurs changements de noms, elle garde maintenant le nom Hanoï qui signifie « la ville au-delà du fleuve ». 

Un envol mondial

Située au croisement de nombreuses cultures, Hanoï garde de son histoire une forte identité. En 1999, l’Unesco, la déclare « Ville de la paix ». Il s’agit du seul titre attribué dans la région de l’Asie-Pacifique.

La capitale est une ville moderne qui a su préserver ses beautés originelles. Les visiteurs ont l’occasion d’admirer de nombreux vestiges culturels, historiques ou d’anciennes maisons et sa transformation en une cité d’envergure régionale et mondiale.

y9vlUnVDeux exemples récents peuvent être cités. Tout d’abord, un projet de construction de la ligne 3 du métro doit se terminer fin 2016. Celle-ci fait partie d’un vaste programme de construction d‘un réseau de métro dont la date de fin est prévue pour 2030.

De plus, la 5ème édition de la Foire internationale du tourisme aura lieu à Hanoï, en 2017 (VITM). Le développement des marchés touristiques avec d’autres pays comme la Russie, les pays d’Europe de l’Ouest, le Japon, la République de Corée et certains pays d’Amérique du Nord sont mis en avant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s