Au centre du pays, tant par la grandeur et la puissance qu’elle a incarnées, que par sa place dans la géographie vietnamienne, la Cité impériale de Hué a été la cible de nombreuses attaques, symbole des invasions et des conflits qui ont foisonné la culture actuelle.

La capitale de l’empire

hue

Ancienne capitale du Viêt Nam, alors appelé Empire d’Annam, la dynastie des Nguyen restera à sa tête durant environ 145 ans (de 1802 à 1945), après avoir battu la dynastie des Tay Son, avec l’aide des Français ! Cette Cité se trouve au centre du pays (Trung Bo), sur les bords du fleuve Song Huong. Elle se compose de divers bâtiments. Aujourd’hui, il n’en resterait que 10 sur la soixantaine existante au moment de sa construction.  Elle est rapidement devenue la résidence impériale ainsi que le siège de la cour. Elle s’est donc transformée en capitale du pouvoir politique, administratif, culturel et religieux.

La Citadelle de Thê était le centre administratif du sud du Viêt Nam. La partie la plus attaquée de la Cité était la Cité pourpre interdite, bâtiment où résidaient l’empereur et sa famille.

Un lieu redoutable et redouté

La Cité impériale sera de nombreuses fois attaquée et détruite. Mais elle tiendra bon !

Etant le centre de contrôle de l’Empire, elle est redoutée. C’est dans ce cadre qu’en 1885, les Français la détruiront complètement. Durant l’époque de l’Indochine, la monarchie sera maintenue mais sera mise sous tutelle de la France.

En 1947, la Cité souffrira une nouvelle attaque, cette fois-ci par le Viêt Minh, parti politique indépendantiste. C’est leur opposition à l’occupation du territoire par la France qui sera le déclencheur de la Guerre d’Indochine.

Lors de l’offensive du Têt, le 29 janvier 1968, lors de la guerre contre les Américains, les Nord-Vietnamiens attaquent la ville. Et, encore une fois, l’offensive de Tay Nguyen contre l’armée sudiste, lors de la Bataille de Buôn Ma Thuột, en mars 1975,  permettra de reprendre la Cité .   

La Nature, impératrice suprême

a-vietnam-hue-cite-imperiale-9-go

La Nature reste un élément important. Au nord, la Cité est protégée par la montagne Ngu Binh qui se traduit par la montagne de l’Ecran Royal. Et elle est bordée par le Song Hnong, la rivière des Parfums. Ces deux éléments naturels forment un écran de protection, notamment des entrées, face à d’éventuelles intrusions de personnes et d’esprits malveillants.

Publicités

Une réflexion sur “Le passé impérial

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s