De l’invasion chinoise du IIème siècle en passant par la guerre d’Indochine, la Guerre du Viêt Nam et la Guerre sino-vietnamienne, parcourons le temps à travers les armes et le courage de ces soldates résistantes !

L’invasion chinoise
Les Soeurs Trung, sur des éléphants, combattent l'invasion chinoise

Les Soeurs Trung, combattantes vietnamiennes

La notion de participation des femmes aux conflits armés dans la région du Viêt Nam remonte aussi loin qu’en l’an 39, avec l’histoire des Sœurs Trung. La rébellion des sœurs Trung (Hai Ba Trung, traduit par « les 2 dames Trung ») est restée le symbole des actes de résistance. Elles réussirent à repousser victorieusement les attaques chinoises pendant trois ans, avant de se suicider, car tenues en échec par les troupes revenues en l’an 43.

Les guerres anticolonialistes

Guerre du Viêt Nam 2

A l’époque des guerres d’indépendance, les femmes se faisaient recruter comme soldates. Le nationalisme développé par les invasions successives est resté gravé dans l’esprit de ces guerrières, pour qui la nation devait être défendue. Elles ont abattu des avions ennemis et ont creusé des tunnels souterrains où elles conservaient des armes. Ce fut l’époque des soldats aux longs cheveux.

Tout juste sortis d’une guerre anticolonialiste face à la France (Guerre d’Indochine), de 1945 à 1954, les Vietnamiens devront faire face à un nouveau conflit sur le territoire, cette fois-ci, contre les Etats-Unis (de 1963 à 1975). Elles joueront de nouveau un rôle clé dans la résistance. 

La « Troisième Guerre d’Indochine », la guerre sino-vietnamienne

Du 17 février au 16 mars 1979, Pékin, effrayé par l’hostilité de l’URSS au nord, après que les deux puissances ont rompu toute alliance (pour des raisons idéologiques et territoriales) mais également par l’intervention du Vietnam au Cambodge alors que la Chine soutenait le régime des Khmers Rouge, lance une offensive sur la frontière nord du pays. Les troupes militaires chinoises finissent par quitter le pays en pratiquant la technique de la « terre brûlée ». 

Une fois de plus, les femmes seront sur la première ligne du front pour leur patrie !

 « […] Aussi surprenant que cela puisse paraître, il y a une guerre que l’on connaît encore relativement peu. La guerre qui fut livrée aux femmes, la guerre qui fut menée par les femmes, la guerre qui toucha les femmes. »

 Des Vietnamiennes dans la guerre civile, François Guillemot, 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s